BLOG

Actualités

Ifypaca partage les coups de cœur des adhérents pour les beaux ouvrages des éditeurs, des films, des émissions radio, des réflexions sur le yoga ou autres approches spirituelles.
A lire, à regarder, à écouter, à pratiquer ou à méditer…

Adhérents : Pour transmettre une actualité, veuillez contacter le webmaster

À qui appartient VINIYOGA ?

Le mot viniyoga n’a pas été inventé à l’époque moderne pour désigner une méthode pédagogique pour enseigner le yoga qui va de plus en plus vers l’individualisation. Il tire son origine dans les Yoga Sūtra de Patañjali, le traité philosophique qui a codifié au début de notre ère un enseignement très ancien et qui constitue dans notre lignée la source de la transmission actuelle du yoga. Le mot apparaît dans le texte dans un contexte précis, celui de la méditation et des étapes ou stades de la connaissance qui en résulte. T.K.V. Desikachar l’a appliqué à l’ensemble des domaines du yoga et notamment aux niveaux postural et respiratoire. Ce terme, s’il fait donc l’objet d’une spécialisation dans une lignée de transmission, tout comme d’ailleurs le terme aṣtāṅga, est au-delà d’un « label ».

C’est cette incompatibilité avec la labellisation et l’appropriation commerciale que vient de reconnaître la justice en annulant le dépôt de la marque Viniyoga à l’Office Européen pour la propriété intellectuelle des marques. Il faut se réjouir que le terme viniyoga puisse continuer à être utilisé librement pour désigner une tradition pédagogique et non comme un type de yoga ou comme une marque. Pour plus d’informations sur cette décision, vous pouvez consulter le site de la Fédération Internationale de Viniyoga : https://www.federationviniyoga.org

Martine Fritte, professeure de Yoga IFY et yogathérapeute, explique ci-dessous ce qu’est viniyoga dans notre tradition.

Geneviève Salvan

Viniyoga : l’utilisation intelligente du yoga

Le mot sanskrit viniyogaḥ se retrouve dans le chapitre III des Yoga Sūtra de Patañjali (aphorisme 6). Il est essentiel pour un professeur de yoga qui doit appliquer ce précepte à la lettre. Il est également primordial que les élèves comprennent l’importance de viniyoga.

Ce terme fait partie de la pédagogie de l’enseignement du yoga qui évoque le fait de partir de là où on se trouve. Imaginez votre premier cours de groupe où l’on vous demanderait de faire la posture sur la tête ! Le viniyoga nous enseigne l’adaptation et donc l’humilité. Il se peut très bien que jamais la posture sur la tête ne soit accessible à une personne, mais où est le problème en définitive ? Un problème d’égo ? Une posture est-elle faite pour se prouver quelque chose ? qu’on est capable d’y arriver ? Une posture est avant tout un outil qui a son utilité, son efficacité aux niveaux structurel et énergétique. Si c’est une recherche d’équilibre qui est visée, il y aura beaucoup d’étapes à franchir avant la posture sur la tête. Viniyoga fait référence également à ces étapes avec une idée de progression en fonction de la personne.

Viniyoga : comment appliquer le yoga aux autres et à soi-même en fonction des besoins de chacun

Viniyoga c’est prendre en considération différents facteurs qui vont permettre la juste adaptation à chaque individu. Il faut donc mener une petite enquête auprès de l’élève pour évaluer ses capacités, forces et faiblesses, ressources, motivations, activités, et sa santé qui ne doit pas être mise en péril par une pratique inadaptée. Viniyoga est une invitation qui oriente plutôt vers un type d’enseignement individuel comme il était pratiqué traditionnellement en Inde. Évidemment, des adaptations peuvent être proposées en cours de groupe mais pour faire vraiment évoluer un élève, celui-ci devra pratiquer quotidiennement chez lui avec une pratique qui a été établie sur mesure pour lui.

À la source de cet enseignement vient Śri Krishnamacharya dont on a tous mémorisé le propos très parlant : « c’est le yoga qui doit s’adapter aux individus et non l’inverse ». Son fils T.K.V. Desikachar a pris la relève en divulguant au niveau international ce système qui est la base de notre enseignement.

Je me souviens d’avoir lu une phrase qui dit en substance que « T.K.V. Desikachar  n’enseignait pas à différentes personnes différentes choses, pas plus qu’il n’enseignait simplement la même chose à différentes personnes, il enseignait à des personnes différentes la même chose mais avec des façons différentes ».

Viniyoga, pour le professeur, c’est :

Règle fondamentale : Il ne s’agit pas de transmettre ce qui lui plaît ! Il ne sert à rien de regarder dans ses notes ou dans les livres pour donner ce qui convient à un élève, mais regarder l’élève est la seule chose qui puisse donner les bons indices et même des clés. Ce dont le professeur doit se souvenir, c’est essentiellement 5 principes qui contribuent à tout l’art de viniyoga :

  • ce qui est enseigné,
  • la raison pour laquelle c’est enseigné,
  • le moment où c’est enseigné,
  • le lieu où c’est enseigné,
  • la façon dont c’est enseigné.

Ces 5 principes doivent être applicables et adaptés, pertinents socialement et correspondre à la personne enseignée.

D’après une procédure qu’on retrouve dans notre tradition, plusieurs points forment des étapes dans l’enseignement à l’élève :

  • L’enseignement doit être approprié à l’intelligence de la personne.
  • L’élève doit être capable de comprendre correctement ce que le professeur propose et ce dernier devra vérifier cette compréhension.
  • Le professeur devra s’enquérir de savoir si la personne a bien mémorisé ce qui a été enseigné.
  • Il devra évaluer si l’élève pratique régulièrement, vérifier si ce qui a été appris, a été compris et mis à profit dans la pratique.
  • Le professeur doit être capable de discerner quels sont les enseignements qu’en retire l’élève : qu’a-t-il appris de sa pratique ?
  • Le dernier point qui était mis en avant par la lignée de professeurs était que l’élève, à plus ou moins long terme, devienne lui aussi capable de transmettre ce qu’il avait appris.

Viniyoga, c’est offrir à la personne la possibilité de se trouver…

Viniyoga pour le pratiquant, c’est :

C’est la voie toute tracée pour mieux connaître son corps, ses limites et ses facultés, pour traiter son corps en tant que partenaire et établir une relation disons de complicité et non pas de supériorité. Pas d’épreuves de force avec le corps ! Même si le professeur vous fait pâlir d’envie devant sa souplesse, écouter votre corps s’il freine des deux fers pour éviter des souffrances à venir. La présence à votre corps, connaître ce dont il a besoin et votre possibilité d’adaptation réduiront les risques de vous faire mal pratiquement à néant. Viniyoga nous apprend aussi la patience, des ajustements seront à faire tant que le corps et le souffle ne seront pas disposés à aller plus loin…

Viniyoga, c’est adapter

Notre corps change, nos envies, nos besoins se modifient aussi : viniyoga est l’art d’adapter le yoga pour permettre à l’élève de vivre une expérience intime. C’est aussi l’art de s’adapter soi-même à ses transformations, de nous suivre sur notre chemin de vie, peu importe les orientations que ce chemin prend… Pour celui qui le pratique, c’est un trésor inestimable !

Martine Fritte