BLOG

Actualités

Ifypaca partage les coups de cœur des adhérents pour les beaux ouvrages des éditeurs, des films, des émissions radio, des réflexions sur le yoga ou autres approches spirituelles.
A lire, à regarder, à écouter, à pratiquer ou à méditer…

Adhérents : Pour transmettre une actualité, veuillez contacter le webmaster

Une pratique après les fêtes

 

STIMULER SAMĀNA

Une pratique proposée par Martine Fritte,
professeure et  yogathérapeute

Les fêtes sont traditionnellement l’occasion de commettre quelques excès, non seulement au niveau de la nourriture consommée mais aussi de la sédentarité. Le temps passé à table est souvent prolongé, la position assise sans véritable maintien diminue le pouvoir de digestion, l’abdomen est plutôt tassé, ce qui ralentit et diffère l’assimilation des aliments.

Dans ce contexte particulier, une pratique visant un travail sur cette région abdominale (zone de samāna en sanskrit) peut rétablir l’équilibre si, de toute évidence, elle est accompagnée d’une meilleure hygiène alimentaire et d’exercices physiques.

La respiration abdominale va contribuer à ce retour vers l’harmonie digestive. En effet, le travail s’exercera sur l’expiration en resserrant le plancher pelvien, l’abdomen amené vers l’intérieur et subtilement poussé vers le haut jusqu’à la zone du nombril. Pour augmenter les effets, le temps d’expiration sera allongé (si possible avec un minimum de 6 secondes d’expiration) et pourront s’additionner des suspensions de souffle après l’expiration — abdomen bien maintenu vers l’intérieur — environ 6 secondes également.

Il n’y a pas de meilleur moyen de détoxifier le corps que la pratique du prāṇāyāma (respiration longue, régulière et consciente). L’objectif principal de toutes les pratiques yogiques est de permettre au prāṇa (l’énergie vitale) de circuler librement et harmonieusement dans le corps. La principale raison pour laquelle les différentes énergies ne se déplacent pas avec fluidité est la présence de différents types de toxines qui créent des blocages dans le flux de prāṇa.

Lors de la respiration abdominale ces toxines sont poussées vers le milieu de l’abdomen où le feu digestif est plus intense ce qui permet de les éliminer. Cette respiration abdominale sera à privilégier pendant toute la pratique dont vous pourrez vous inspirer ci-dessous (téléchargeable au format pdf) :

#5_Infolettre_IFYPACA_PratiqueSamana